Selon Mme Albernaz, il est bon d’avoir une idée de la situation du marché avant d’investir. “Le nombre de motocyclettes a augmenté ces dernières années, principalement en raison de la facilité de mobilité urbaine et de livraison de produits et de marchandises”. Selon l’Association brésilienne des motocyclettes, cyclomoteurs, scooters, vélos et similaires (Abraciclo), il y avait 16,5 millions de motos au Brésil en 2010. Il y en a actuellement 25,6 millions. “C’est un secteur avec un très grand potentiel de travail”.

Choisissez le lieu

L’endroit où se déroule l’atelier est fondamental pour le succès de l’entreprise. “L’entrepreneur doit penser aux clients potentiels de la région, car ce sont eux qui bénéficieront du service. Les gens vont dans des ateliers qui sont proches du travail et du logement”, explique le consultant. En outre, il est important que ce soit un lieu qui dispose d’un espace pour une façade qui attirera l’attention lorsque les gens passeront devant l’endroit.

Personnel

L’équipe doit être composée d’au moins trois personnes : un réceptionniste qui enregistre les clients, un mécanicien spécialisé et le dernier doit être l’entrepreneur, qui contrôle la gestion et intervient dans les réparations. “C’est l’équipe d’un petit atelier de 50 m². Avec une équipe réduite, l’entrepreneur peut augmenter sa rentabilité”, explique M. Albernaz.